Yolmaz Hikmat BAYAR

I don't design, I create what you dream about..

 

L’architecture bioclimatique 28 février 2012

Classé dans : Architecture — Hikmat Yolmaz BAYAR @ 15 h 18 min

L’architecture bioclimatique d’aujourd’hui est la redécouverte des principes de construction qui permettaient aux bâtisseurs d’autrefois de composer avec le climat. Elle recherche un équilibre entre la conception et la construction de l’habitat, son milieu (climat, environnement,…) et les modes et rythmes de vie des habitants. L’architecture bioclimatique permet de réduire les besoins énergétiques, de maintenir des températures agréables, de contrôler l’humidité et de favoriser l‘éclairage naturel.
Elle utilise l’énergie solaire disponible sous forme de lumière ou de chaleur, afin de consommer le moins d’énergie possible pour un confort équivalent. Elle vise également à protéger la construction des vents et pluies froides. Elle s’appuie sur l’emplacement, l’orientation, l’isolation et l’agencement des pièces ; il s’agit pour les constructeurs d’allier, par ces biais, l’architecture au contexte du climat local.

Une démarche bioclimatique se développe sur trois axes : capter la chaleur, la stocker/diffuser et la conserver.
L’architecture bioclimatique s’appuie donc sur des grands principes :

principe bioclimatique

Penser la maison dans son environnement

Orientation et implantation

La maison sera orientée au Sud en exposant au rayonnement solaire un grand nombre de surface vitrées. Idéalement, l’emplacement privilégié est sur l’adret (face sud d’une colline ou d’une montagne), à mi-chemin entre le fond de vallée, où elle verra peu le soleil et le sommet, où elle sera constamment balayée par les vents. Le soleil doit avoir accès aux façades de la maison, il s’agit donc d’éviter les masques et ombres portées : ne pas construite trop près d’un immeuble ou d’une forêt. Il faut compter une distance entre l’élément qui fait de l’ombre (immeuble, forêt,…) et la maison supérieure à deux fois la hauteur de l’élément qui fait de l’ombre.

La maison sera protégée des éléments froids du climat : pluies et vents du Nord. On peut s’abriter derrière un talus, une haie d’arbres persistants ou enterrer la face Nord de la maison et ainsi bénéficier de la protection du sol : une température constante été comme hiver, idéal pour une cave. On limitera les ouvertures et les pièces de vie sur le coté Nord de la maison.

Agencement des pièces

Les pièces à vivre seront situées au Sud, afin de bénéficier de la lumière naturelle et des apports de chaleur ; tandis que les pièces peu utilisées serviront d’espace tampon, au Nord, entre l’extérieur et les pièces de vie.

agencement pièce maison bioclimatique

On pensera également à équiper l’entrée principale d’un sas qui limite la sortie de l’air chaud en hiver par le simple fait d’ouvrir la porte. Le sas est aussi utile en été puisqu’il empêche l’air chaud d’entrer dans la maison.

Formes et volumes

La maison bioclimatique est de forme simple et compacte. En effet, plus la maison est compacte, plus la surface en contact avec l’extérieur est petite, plus les déperditions thermiques sont limitées, plus les consommations d’énergie sont faibles.

compacité de la maison bioclimatique

Capter la chaleur

Confort d’hiver

Durant la saison fraîche, la maison bioclimatique capte la chaleur solaire.
En hiver, sous nos latitudes, le soleil se lève au Sud-Est et se couche au Sud-Ouest. Il reste bas sur l’horizon, tout au long de la journée. Pour capter un maximum son rayonnement, les vitrages doivent être orientés au Sud.

implantation maison et soleil

Le verre laisse passer la lumière solaire et il absorbe la chaleur solaire sous forme d’infrarouge. Ainsi, il piège la chaleur solaire à l’intérieur de la maison, c’est ce que l’on appelle l’effet de serre. Les vitrages sont doubles et peu émissifs (ou faible émissivités), c’est-à-dire qu’ils laissent rentrer les infrarouges mais ne les laissent pas ressortir grâce à une couche invisible d’oxydes métalliques judicieusement placée. Ils peuvent aussi être rempli d’Argon, ce gaz lourd isolera mieux que l’air.
On peut également prévoir une serre ou une véranda, coté Sud, pour renforcer l’effet de serre en saison fraîche. Ce concept est appelé solaire passif : solaire car la source d’énergie est le soleil, passif car le système fonctionne seul sans aide mécanique. Une fois l’énergie solaire captée, il va falloir la stocker puis la distribuer dans la maison.

Confort d’été

Durant la saison chaude, la maison bioclimatique doit se protéger des surchauffes.
Sous nos latitudes, en été, le soleil se lève au Nord-Est et se couche au Nord-Ouest. Il est haut dans le ciel à midi. Pour éviter que le rayonnement solaire pénètre dans la maison, il va falloir camoufler les vitrages derrière des volets, des casquettes de toit calculées en conséquences, des pergolas végétales ou encore des brises soleil. Vous pouvez planter des arbres à feuilles caduques, qui ombrageront la façade Sud de la maison en été et laisseront passer les rayons du soleil en hiver.

Lorsqu’il se couche, le soleil d’été est encore très chaud. De plus, il est bas sur l’horizon et ses rayons passent sous les brises soleil et casquettes de toit. Pour les arrêter, optez pour une barrière végétale à l’Ouest qui rafraîchira l’atmosphère en fin de journée, ou fermez les volets (cf figure Confort d’hiver).

 

 

Quand Santiago Calatrava changeait le cours de ma vie.. 27 février 2012

Classé dans : Architecture — Hikmat Yolmaz BAYAR @ 15 h 06 min

On ne devient pas architecte par hasard : c’est un choix de vie qui implique le respect des hommes et des femmes (parce qu’ils doivent vivre avec ce que l’on construit ou aménage), le respect de l’environnement naturel ou urbain (pour magnifier ou préserver les sites), et le respect des lois (celles des hommes, celles des matériaux, celles de l’harmonie).

J’ai toujours considéré mon métier comme la recherche d’un dialogue fécond. Entre la nature et la structure, entre le maître d’œuvre et l’architecte ou urbaniste, entre ceux-ci, les entrepreneurs et fournisseurs.

L’architecte qui m’inspire le plus dans ce monde est : Santiago Calatrava.

Et ceci est le lien de son site web : http://www.calatrava.com/

N’hésitez pas à le visiter.

Quand Santiago Calatrava changeait le cours de ma vie.. dans Architecture 14calatrava1-300x235

 

 

Venez découvrir avec moi, ma passion..

Classé dans : Architecture — Hikmat Yolmaz BAYAR @ 14 h 46 min

Dès mon jeune âge je voulais devenir Architecte. Oui. J’ai rêvé de l’être et je le suis. Venez découvrir avec moi, ma passion.. dans Architecture Architect-242x300

 

 

L’Histoire de l’Architecture Moderne

Classé dans : Architecture — Hikmat Yolmaz BAYAR @ 14 h 43 min

Depuis le XIXième siècle, l’architecture ne cesse d’évoluer. Aux périodes de forte créativité, en succèdent d’autres beaucoup plus austères. A quelques occasions, un génie émerge, sème le trouble dans les esprits et ouvre des voies. Succinctement, ici on retrace les étapes les plus significatives de l’histoire de l’architecture moderne.

L’architecture au XIXe siècle
L'Histoire de l'Architecture Moderne dans Architecture violletPartant à la conquête d’une architecture mieux adaptée à l’ère machinique, les ingénieurs du dix-neuvième siècle se tournent vers deux nouveaux matériaux : le verre et la fonte (assez vite remplacée par l’acier). Jusqu’alors réservés à la conception de petites pièces, ceux-ci commencent à être exploités pour d’imposantes structures. Les éléments sont fabriqués en série dans d’immenses ateliers et les chantiers de constructions se métamorphosent en vastes lieux d’assemblage.

L’art nouveau en Europe
gaudi dans ArchitectureAu tournant du siècle, la bourgeoisie européenne succombe au charme de l’Art nouveau. Constituant une subtile alternative au monde industriel, ce courant s’inspire des théories de Viollet-le-Duc, met en avant la nature et rompt avec la froideur ambiante. L’art nouveau privilégie les espaces cossus et brasse les matériaux traditionnels (mosaïque, vitrail…). Un peu partout en Europe, émergent de petits foyers de création ; les principaux sont situés à Barcelone (autour d’Antoni Gaudi…), Bruxelles (Victor Horta), Glasgow (Charles Rennie Mackintosh…), Nancy, Paris (Hector Guimard…) et Vienne (Henry Van de Velde, Joseph Hoffman…).

Visionnaire Frank Lloyd Wright
lloydOutre-atlantique, le très visionnaire architecte Frank Lloyd Wright se démarque en proposant une nouvelle plasticité. Construites horizontalement avec des toits en pente douce et de larges bandeaux de fenêtre, ses villas recourent généralement à un plan désaxé et entrent en parfaite harmonie avec l’environnement.

 

 

Bonjour tout le monde ! 30 janvier 2012

Classé dans : Non classé — Hikmat Yolmaz BAYAR @ 21 h 38 min

Bienvenue dans unblog.fr. Ceci est votre premier article. Modifiez-le ou supprimez-le, puis lancez-vous !

 

 
 

tenderpastelbis |
melangecreatif |
alexdanse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lorfelle
| shunmp3
| virginiegroleausculpteur